Enceinte Monitoring le Comparatif des Indémodables

facade enceinte monitoring

Sommaire

Comment choisir ses enceintes de monitoring

Il vous faut choisir une enceinte monitoring mais vous n’avez aucune idée de l’appareil vers lequel vous devez vous tourner ? Voici un guide d’achat complet pour vous aider.

Au-delà de n’importe quel outil pour studio, les haut-parleurs de monitoring sont perçus comme le point le plus pertinent de votre montage pour disposer d’un son idéal. Dans ce sens, certains studios sont prêts à débourser près de dix mille euros pour des haut-parleurs de la meilleure qualité accessible. Peut-être plus encore que tout autre équipement d’un home studio … Cependant, une telle somme n’est toujours possible pour un home studio, sachez que vous pouvez trouver des enceintes de qualité à bon prix sans devoir dépenser une telle somme.

Une enceinte de monitoring, également appelée monitor actif désigne un haut-parleur dit « analytique ». Elle offre la possibilité de travailler le son sans disposer d’une coloration spécifique qui fausserait le mixage ou le mastering, comme lorsque vous vous servez de haut-parleurs grand public. Ensuite, cela permettra de pouvoir présenter des musiques qui, elles sont en vigueur avec les normes de mixages, passeront sur de multiples systèmes différents, du radio réveil à des salles de concert … Ces enceintes sont fréquemment bi-amplifiées : elle se parent d’un filtre ainsi que de deux amplificateurs, un consacré aux tweeters tandis que l’autre est pour les basses, on parle dans ce cas d’enceintes actives. Il existe également des enceintes dites de passives comme nous allons pouvoir le découvrir en détails.

Notre Sélection des meilleures enceintes monitoring

Hercules XPS 2.0

hercules XPS 2.0hercules XPS 2.0

En Bref : La connectique tout comme les réglages des enceintes Hercules XPS 2.0 sont idéales aux besoins des musiciens tout comme des preneurs de son. Positionné à l’arrière du haut-parleur droit, où on retrouve l’essentiel de l’électronique, vous constaterez une entrée ligne sur prises RCA mais aussi une entrée symétrique (balancée TSR) sur prise jack de 6,35 millimètres. L’interrupteur est situé près de ces derniers. On aurait préféré qu’il soit sur la face avant par raison de plus de simplicité.

En bas de la face avant, la connectique est complétée par le biais d’une entrée sur mini-jack et d’une sortie casque. Enfin, vous verrez les trois boutons servant aux réglables : le volume, le grave ainsi que l’aigu.

Caractéristiques :

  • Se dote d’un tweeter à dôme en soie
  • Woofer de quatre pouces à membrane Kevlar
  • Puissance de chacun des haut-parleurs : 20 Watts RMS
  • Entrées audio accessibles : RCA, TRS et entrée ligne
  • Poids du produit : 9 kg
  • Dimensions : 9 x 4 x 49,4 cm
  • Référence de l’équipement : 4780692
  • Accessible en couleur noir
  • Puissance offerte totale : quarante Watts
  • Type d’alimentation : filaire électrique.

Points forts Points faibles

Points forts

  • Reproduction nette et précise
  • Puissance acoustique plutôt conséquente
  • Timbres satisfaisants
  • Conception de bonne qualité
  • Connectique auxiliaire et boutons de réglages situées en façade

Points faibles

  • Exige de la place
  • Interrupteur situé à l’arrière
  • Une seule enceinte active

Mackie CR3

Mackie CR3

En Bref : L’outil Mackie CR3 s’équipe d’une paire d’enceintes multimédia en trois pouces, un woofer de trois pouces aussi et enfin d’un tweeter en dôme de soie à 0,75 pouces. Il délivre une réponse en fréquence sur une plage de quatre vingt Hertz à vingt kilohertz. Ces haut-parleurs sont livrés par paire, l’un est amplifié alors que l’autre est passif. Profitant de près de vingt ans d’expérience dans la réalisation de moniteurs répandus sur le marché, Mackie ne fait pas les choses à moitié, et certainement pas lors de la conception de ses moniteurs multimédia.

Issu de la gamme Creative Reference, cet outil présente des fonctions séduisantes avec des éléments de bonne facture dans un format attractif et ne demandant que peu de place.

Caractéristiques :

  • Composants utilisés de qualité professionnelle
  • Plage de fréquence allant de 80 Hertz à 20 kilohertz
  • Présence d’un potentiomètre de volume
  • Inclus dans le colis : câble mini-jack
  • Poids du produit : 4,1 kg
  • Dimensions de l’équipement : 14 x 15,8 x 20,8 cm
  • Article accessible en couleur noir
  • Puissance offerte : cinquante Watts

Points forts Points faibles

Points forts

  • Apparence originale ;
  • Contrôle droite/gauche des enceintes ;
  • Rapport puissance/taille respecté ;
  • Prix intéressant ;
  • Aspect visuel plutôt sympathique ;
  • Haut du spectre bien conservé ;
  • Voix bien retranscrites.

Points faibles

  • Rondeur peu adapté dans les basses ;
  • Léger bourdonnement ;
  • Bas du spectre peu présent.

Behringer Truth B1030A

Behringer B1030A

En Bref : Simple à employer, le produit Behring B103A de couleur argent est recommandé pour de nombreux usages. Doté d’un unique haut-parleur, cet équipement se montre aisément maniable. En choisissant celui-ci, vous pourrez profiter d’un haut-parleur unique à membrane conique conçu en Kevlar, de deux canaux

d’amplificateur, d’un conducteur tweeter et enfin de deux lecteurs. Ce produit présente plusieurs outils. Effectivement, il s’équipe de la bi-amplification, d’un blindage magnétique et d’un bouton on/off intégré. En outre, signalons qu’il s’agit d’un produit dit d’actif car l’amplificateur est déjà présent au sein du haut-parleur.

Caractéristiques :

  • Seul un haut-parleur présent dans le produit
  • Positionnement des écouteurs : sol ou sur un meuble
  • Réponse en fréquence sur une plage allant de 50 à 20 000 Hertz
  • Impédance élevée à 10000 Ohm
  • Poids de l’équipement : 5,5 kg
  • Dimensions du produit : 28 x 19,8 x 28,8 cm
  • Accessible en couleur argent
  • Genre d’alimentation : mécanique
  • Tension élevé 110 Volts

Points forts Points faibles

Points forts

  • Quantité des basses par rapport aux dimensions
  • Rendu sonore de bonne facture
  • Rapport qualité/prix intéressant
  • Fonctionnement idéal
  • Taille idéale

Points faibles

  • Tarif assez élevé
  • Look
  • Reste léger au niveau de la puissance

Mackie CR4

Mackie CR4

En Bref : Ce haut-parleur est un outil autant séduisant et plaisant de par ses performances, son accessibilité ainsi que son look. Et même si des contours verts font le tour du haut-parleur, elle saura parfaitement trouver sa place dans tout genre de décoration. Son apparence plaira particulièrement aux adeptes de musique électronique. D’autre part, sachez que les finitions ont été optimisées. Ce haut-parleur peut être connecté à divers périphériques afin de vous faire profiter parfaitement de ses avantages.

Dans ce sens, elle est commercialisée avec un câble jack RCA ainsi qu’un câble jack classique. Ainsi, vous avez l’opportunité de le connecter à plusieurs périphériques tels qu’un téléphone ou un ordinateur.

Caractéristiques :

  • Éléments de qualité et professionnels
  • Plage de fréquence assez large allant de 70 Hertz à 20 kilohertz
  • Potentiomètre de volume sur façade entouré d’un anneau lumineux
  • Poids de l’équipement : 5,4 kg
  • Dimensions du produit : 156 x 185 x 224 mm
  • Puissance de sortie maximale de 50 Watts

Points forts Points faibles

Points forts

  • Fiabilité de l’équipement
  • Look accrocheur
  • Rendu sonore de qualité
  • Praticité du produit
  • Puissance d’amplification
  • Fabrication en polypropylène

Points faibles

  • Bourdonnement dérangeant
  • Pas d’égaliseur
  • Non adapté pour les mixages de son

Présonus ERISE4.5

Présonus ERISE 4.5

En Bref : Les enceintes de monitoring Présonus ERISE4.5 de type deux voies sont équipées d’un amplificateur stéréo de cinquante Watts dans l’ensemble, de deux haut-parleurs de grave-médium de cent quinze millimètres avec tweeter à dôme de soie, de contrôles de tonalité et de correction acoustique et pour finir d’un filtre actif passe haut pour l’usage avec un caisson de basses. Professionnelle de l’enceinte active consacrée aux spécialistes, l’entreprise Presonus propose avec la série Eris des haut-

parleurs vraiment neutres et analytiques, consacrés à l’écoute de proximité tout comme à la diffusion de la musique au travers d’une pièce à vivre. Les haut-parleurs présentés qui ouvrent la série Eris se dotent chacun d’une enceinte de grave médium dont la membrane est ultra-rigide en Kevlar et dont la taille est de 115 millimètres de diamètre.

Caractéristiques :

  • Contrôles de volume et de tonalité
  • Se dote d’un filtre actif passe haut ainsi que d’un filtre subsonique
  • Protection envers les interférences
  • Enceinte de grave médium de 115 mm à membrane Kevlar
  • Tweeter de 250 mm à dôme soie
  • Puissance de sortie maximale de 2 x 25 Watts RMS
  • Réponse en fréquence sur une plage allant de 70 Hz à 20 kHz
  • Niveau sonore maximal de 100 décibels
  • Entrées ligne stéréo mini-jack 3,5 mm, ligne RCA stéréo, ligne jack 6,3 mm symétrique
  • Sorties comprises : casque stéréo mini-jack 3,5 mm
  • Taille : 16,3 x 24,1 x 18 cm
  • Poids : 5,9 kg

Points forts Points faibles

Points forts

  • Rendu sonore clair, dynamique et précis
  • Plusieurs réglages pertinents
  • Qualité de la fabrication et des finitions
  • Fiabilité et solidité de l’équipement
  • Registres harmonieux et flatteurs

Points faibles

  • Dimensions du bouton contrôlant le volume
  • Câblage avec blindage afin de restreindre les parasites

Yamaha HS7

Yamaha HS7 6.5

En Bref : Les enceintes Yamaha HS7 6,5 sont conçues pour des DJ ainsi que des producteurs désirant donc faire de la production. Elles sont fabriquées par l’entreprise Yamaha qui n’est autre qu’un des leaders de ce secteur. De façon générale, elles sont de bonne qualité. Les basses sont suffisamment profondes puisque vous n’aurez pas besoin d’acquérir un subwoofer séparé, ce qui est un véritable atout pour cet équipement. En outre, les haut-parleurs présentent un rendu sonore qui est globalement fidèle au son de base,

ce qui vous permet d’être sûr d’avoir un rendu sonore qualitatif autant dans le casque que dans un club.

Caractéristiques :

  • Deux voies bass-reflex bi-amplifiée
  • Taille du boomer : 6,5 pouces
  • Taille du tweeter : 1 pouce
  • Puissance délivrée : 95 Watts (60 Watts + 35 Watts)
  • Réponse en fréquence sur une plage allant de 43 à 30 kHz
  • Entrées XLR ainsi que Jack TRS
  • Consommation de l’équipement : 55 Watts
  • Dimensions : 210 x 284 x 332 mm
  • Poids de l’article : 8,2 kg

Points forts Points faibles

Points forts

  • Taille suffisante pour la majorité des Beatmakers
  • Qualité du rendu sonore
  • Suffisamment de puissance pour les basses
  • Solidité de l’équipement

Points faibles

  • Trop limitées pour être polyvalentes
  • Petit manque pour ce qui est des graves

KRK RP6 Rokit G3

KRK RP6 Rokit G3

En Bref : L’enceinte de monitoring KRK RP6 Rokit G3 est un appareil doté d’une puissance de 73 Watts. Il s’agit d’un haut-parleur de type deux voies amplifiées dont les connectiques lui permettent d’être adapté à divers équipements de sonorisation. Effectivement, ce produit se dote d’une connexion RCA asymétrique, du XLR symétrique et d’une prise Jack de 6,35 millimètres. D’une façon générale, ce sont des enceintes qui s’adaptent assez facilement à plusieurs outils et appareils de sonorisation. D’autre part, cette enceinte de

monitoring convient tout autant à un usage personnel que pour un usage professionnel. Vous pourrez autant l’employer avec une platine vinyle qu’avec une application de musique telle que Deezer ou Spotify. Le rendu sera tout autant séduisant.

Caractéristiques :

  • Moniteur de proximité de genre deux voies amplifiées
  • Tweeter plage de fréquence allant jusqu’à 35 kilohertz
  • Woofer élaboré en verre équipé d’un cache de protection envers la poussière
  • Se dote d’un amplificateur de genre AB bi-amplifié
  • Réponse en fréquence sur une plage de 38 Hertz à 35 kilohertz
  • Entrées disponibles : connectique XLR symétrique, jack de 6,35 mm et RCA asymétriques
  • Taille du produit : 332 x 226 x 290 mm
  • Poids : 8,4 kg
  • Se dote d’une protection magnétique.

Points forts Points faibles

Points forts

  • Taille adaptée
  • Idéal pour une utilisation personnelle ou professionnelle
  • Connectiques permettant la connexion avec divers appareils
  • Rendu sonore très bonne qualité
  • Facilité du montage
  • Rapport qualité/prix

Points faibles

  • Convenant davantage en écoute seule

Yamaha HS8

Yamaha HS 8

En Bref : En ce qui concerne l’apparence du produit, la face arrière s’équipe de l’évent du bass reflex, un radiateur ainsi que les entrées XLR et Jack 3,5 millimètres, couplé à un potentiomètre de volume situé sur la partie supérieure. Les contrôles disponibles sont toutefois peu nombreux avec seulement deux commutateurs et par conséquent la perte d’un contrôle sur les médiums. Pour commencer, le Room Control offre l’opportunité de gérer les basses fréquences alors que le High Trim gère les aigus. Les cadres des haut-parleurs

emploient un look avancé aux contours doux qui diminuent les pertes pour que les détails des hautes fréquences soient émis avec une netteté remarquable.

Caractéristiques :

  • Système de réduction de bruit
  • Genre du produit : deux voies
  • Fabrication de l’ébénisterie anti-résonances
  • Pas de blindage magnétique pour une efficacité optimale des aimants
  • Puissance intégrale : 120 W
  • Puissance des médiums et des graves : 75 W
  • Se dote d’un tweeter de un pouce et d’un médium-grave de huit pouces
  • Réponse en fréquence sur une plage allant de 38 Hz à 30 kHz
  • Entrée symétrique : XLR 3-31
  • Entrée asymétrique : jack 6,35 mm
  • Dimensions : 25 x 39 x 33,4 cm
  • Poids de l’article : 10,2 kg

Points forts Points faibles

Points forts

  • Spatialisation stéréophonique de bonne facture
  • Bonne puissance de l’équipement
  • Faible distorsion
  • Qualité de la fabrication et des finitions

Points faibles

  • Petites imprécisions dans le registre grave
  • Peu de réglages accessibles

Notre guide d’achat sur les enceintes monitoring

selection enceinte monitoring

De nombreux individus ne savent comment sélectionner une enceinte monitoring. Par conséquent, nous vous avons pensé et créé ce guide d’achat qui vous offrir l’opportunité de dénicher l’équipement répondant à vos nécessités. Découvrons ensemble les principaux critères afin de sélectionner le meilleur outil possible.

Les caractéristiques de base d’une enceinte

On appelle fréquemment un haut-parleur par le mot anglais « baffle ». Cette nomination est une métonymie car la baffle se traduit réellement par le support plan c’est-à-dire la plaque conçue en bois ou en plastique sur laquelle est positionnée le haut-parleur et pas l’enceinte dans son intégralité. La baffle permet de limiter que les ondes sonores produites par l’arrière de l’enceinte viennent interférer voire carrément annuler les ondes sonores produites par l’avant de l’enceinte. Lorsqu’elle est refermée sur elle-même en encerclant un certain volume d’air, elle constitue une enceinte.

Lorsqu’une enceinte est en état de fonctionnement, la membrane de celle-ci fait vibrer l’air à l’avant mais également à l’arrière. Quand la vibration fait avancer la membrane, la pression de l’air accroît devant mais diminue à l’arrière et inversement lorsque la membrane recule. A ce moment, on dit que l’onde arrière est déphasée à cent quatre vingt degrés. Les changements de pression de l’air ne sont donc pas correctement retransmis à l’air environnant car l’air a tendance à circuler entre le devant et le derrière de la membrane afin d’égaliser les pressions. Il s’agit du phénomène nommé « court-circuit acoustique ». Il est donc important de supprimer ou bien de contrôler au mieux les vibrations à l’arrière. Dans la pratique, on nomme « charge acoustique » la manière dont on va contrôler ce souci. La solution théorique parfaite consiste à positionner l’enceinte sur une « baffle infini » ce qui se traduit par une plaque de grande taille. Cette option étant peu praticable, les professionnels ont trouvé un grand nombre de façons plus ou moins compliquées de le faire.

Un haut-parleur se dote de façon générale non seulement d’un ou plusieurs haut-parleurs mais également de possibles filtres, systèmes d’amplification, bouton de mise en marche ou de contrôle, des grilles de sécurisation ou bien des évents pour la situation d’un haut-parleur bass reflex. Pour finir, elle se dote de connecteurs dédiés à connecter un amplificateur ou une quelconque source de modulation contenant le renseignement sonore à diffuser. Certains haut-parleurs dits « sans-fil » peuvent mettre de côté ce genre de connexion, la modulation arrivant par le biais d’une transmission radio ou bien par infrarouge. Des enceintes pareilles sont régulièrement alimentées au moyen de piles ou de batterie en faisant par conséquent des périphériques mobiles.

On retrouve un grand nombre de genre de haut-parleurs acoustiques correspondant d’une part à des utilisations très différentes et d’un autre côté à des niveaux de qualité différents, étant fréquemment considéré que les haut-parleurs demeurent le maillon faible de la chaîne de la restitution sonore avec le local d’écoute. L’utilisation que l’on désire en faire est donc importante : sonorisation, monitoring, Hi-Fi ou bien home cinéma. Le style musical n’a rien à voir avec le haut-parleur à sélectionner : une enceinte de bonne facture doit être dans la possibilité de restituer de manière correcte n’importe quel genre de son. Cela appartient même aux éléments techniques de choix d’un haut-parleur. Toutefois, l’usage visé détermine les éléments à choisir. Par conséquent, on ne se servira pas des mêmes solutions afin de diffuser de la musique dans une grande pièce ou encore afin de sonoriser un concert en extérieur.

Qu’est ce que les enceintes monitoring ?

Pour votre home studio ou votre studio, la sélection des haut-parleurs est primordiale. Que vous disposiez du dernier logiciel ou bien d’une carte son de qualité, tous les spécialistes sont d’accord sur le fait que la sélection de haut-parleurs de qualité est déterminante quant à la qualité de la composition de votre studio. En plus, si vous les sélectionnez bien, il s’agit des éléments qui resteront le plus à long terme parmi tous les éléments de votre studio.

La distinction entre des haut-parleurs de monitoring que l’on appelle également monitors et les haut-parleurs de chaîne Hi-Fi est que les monitors demeurent neutres ce qui se traduit par l’absence de coloration de son, reproduisant le son enregistré du mieux possible à l’inverse des haut-parleurs de chaîne Hi-Fi qui embellissent ou modifient le son produit.

Les haut-parleurs de monitoring seront donc employés comme des outils de travail et devront reproduire le son le plus fidèle de la réalité des fréquences de la musique émise, ceci aura pour but de :

  • Différencier au mieux possible chaque instrument au sein du mix
  • Écouter et corriger les éventuels point faibles de volume ou d’égalisation de fréquence
  • Profiter d’un rendu le plus uniforme possible afin que votre musique sonne de la même façon peu importe la source dont il provient
  • Pour finir, limiter les mauvaises surprises lorsque vous partagerez votre son sur un nouveau support

Les haut-parleurs de monitoring se dotent d’une ou plusieurs enceintes et se connectent sur une carte son par le biais d’une sortie jack, d’un cinch (prise Hi-Fi de couleur rouge et planche) ou par l’entrée XLR (port employé par les prises micro).

Des appareils mal-aimés

Parfois mis à l’écart, les haut-parleurs de monitoring sont cependant pertinents afin de mener comme il faut un projet musical. Effectivement, ces haut-parleurs ont pour but de mixer la musique pour un rendu davantage optimisé que si vous vous servez d’un ordinateur traditionnel.

Ces équipements émettent des sons plats qui optimisent l’apparition de fréquences. Cette situation offre la possibilité de l’obtention d’une meilleure définition sonore, ce qui est très demandé par les puristes. Tous les haut-parleurs ont des sons variés mais les équipements à plus de mille euros délivrent les meilleurs rendu plats sans fréquences nuisibles.

Un outil de repérage dans le mixage du son

Le haut-parleur de monitoring est un équipement dont l’objectif est d’aider à profiter d’un rendu de qualité supérieure. Il s’agit d’un outil professionnel qui entre en ligne de compte dans la gestion du son en terme de musique et même de cinéma. C’est en prenant en compte la qualité audio émise que l’ingénieur de son reconnaît si son mixage et son mastering restent dans les normes. Il convient de signaler ici que la fabrication du haut-parleur de monitoring est différente de celle des haut-parleurs traditionnels à utilisation domestique.

Les diverses composantes d’une enceinte de monitoring

Les câbles : ce sont des conducteurs électriques dont le but est de transporter l’énergie électrique produite envers les transducteurs, que l’on appelle communément haut-parleurs.

Les enceintes : l’objectif des transducteurs est de modifier l’énergie électrique reçue en énergie sonore. Cela s’effectue par le biais d’un processus de déplacement d’air ajouté à une puissance d’émission de fréquence minimale et maximale qui change en fonction des enceintes.

Quelques points essentiels à retenir

On est en présence d’un haut-parleur de monitoring passif, quand un amplificateur est nécessaire afin de pouvoir extérioriser le principal du son émis par l’équipement. En bref, à la différence du haut-parleur de monitoring dit actif, l’enceinte passive ne dispose pas d’un amplificateur inclus dans le coffret.

Un haut-parleur de monitoring passif est, en réalité, doté d’un filtre. Ce dernier a pour but de séparer les ondes et de diriger chacune dans sa direction. Fréquemment, on en retrouve deux. Parmi les enceintes qui reçoivent les ondes, il y en a une aiguë et l’autre passive. Mais dans certaines situations, une troisième enceinte peut être ajoutée, il s’agit d’un transducteur medium. Les divers filtres sont directement connectés aux transducteurs pour un changement des inductions électriques en énergie sonore.

L’importance de l’appareil qu’est l’amplificateur

Dans la situation d’un haut-parleur de monitoring passif, profiter d’un amplificateur de bonne facture est nécessaire afin de pouvoir extérioriser le son. Un ampli d’une telle dimension implique que ce dernier doit convenir aux diverses fréquences que les haut-parleurs ont la capacité d’émettre.

Une mauvaise configuration des câbles des haut-parleurs sur l’ampli est susceptible d’amener une détérioration des enceintes de façon irréversible. Effectivement, si connecter des fréquences aiguës sur des fréquences basses n’engendre pas un incident important, le contraire n’est pas vérifié. Une enceinte aiguë se grille de manière automatique lorsqu’elle reçoit des fréquences basses

Les différentes caractéristiques fonctionnelles d’une enceinte passive

Afin d’obtenir une fonctionnalité complète pour ce qui est d’une enceinte de monitoring passive, le filtre présent dans le coffret, les fréquences de coupure mais également la compatibilité avec les haut-parleurs doivent être de qualité. Si vous vous rendez compte que le câblage ainsi que la mise au point de ce type d’enceinte passive est trop compliqué pour vous, sachez qu’en pratique il vous sera totalement impossible de vous servir du total potentiel des enceintes monitoring.

Effectivement, l’amplificateur se révèle être unique et peut se charger de la totalité des fréquences, tandis que en ce qui concerne une enceinte de type active, chaque fréquence possède son propre amplificateur. C’est ce point si pratique qui fait que les modèles actifs se révèle être efficace. En outre, vous pouvez optimiser chacune des enceintes de façon séparée si vous désirez profiter d’un son entièrement personnalisé.

Comme nous l’avons déjà dit un peu plus haut, il est primordial de dénicher l’amplificateur qui se révélera être adapté aux enceintes de genre passives. Dans ce but, vous pourrez prendre en compte diverses données telles que par exemple la nature des connectiques. Sachez qu’il y en a de plusieurs types. On peut notamment en dénicher sous forme de fils dénudés, de fiche XLR, DIN HP ou bananes.

Haut-parleurs : les fréquences des transducteurs

En règle générale, les haut-parleurs produisent deux genres de fréquences sonores. Ils en produisent des basses et des aiguës sur neuf octaves pouvant aller de vingt à vingt mille Hertz. Cela dit, concevoir des fréquences qui sont autant hautes se révèle être une véritable prouesse qu’un seul et unique transducteur peut faire. C’est pour cela que les enceintes de monitoring se déclinent en règle générale en au moins deux haut-parleurs. Dans ces cas, alors que l’un des transducteurs produira la basse, le deuxième fera un son plus aigu. Dans ce cas, on peut parler d’enceinte deux voies.

Il y a sur le marché des modèles d’enceintes de monitoring munis de trois haut-parleurs. Il s’agit d’enceintes trois voies. Nous vous signifions également que le nombre de transducteurs dont est fait l’équipement ne caractérise nullement la qualité du son produit. Ce qui détermine vraiment la qualité sonore de ce genre d’enceinte n’est autre que sa fréquence de croisement. C’est le niveau où est présent la division des fréquences dans les haut-parleurs de l’enceinte monitoring.

Histoire de l’enceinte

Le premier appareil offrant la possibilité au grand public de profiter de la musique à domicile est le phonographe. Ce dernier fut breveté par Thomas Edison le 19 décembre 1877. En outre, sachez qu’il fut également suivi par le gramophone qui a vu le jour grâce à Émile Berliner en 1888. Ce dernier se servait de supports qui étaient en forme de disques. Dans ces deux équipements, il n’y avait pas d’ « enceinte » à proprement parler. En effet, le son produit sortait d’une membrane en lien avec l’aiguille au contact du support. Tout cela était optimisé seulement via le pavillon. Le concept du pavillon acoustique était de concevoir une adaptation d’impédance entre les deux éléments que sont la membrane émissive ainsi que l’air ambiant. De cette façon, on pouvait profiter d’une optimisation de l’efficacité si bien que les pavillons demeurent au minimum en ce qui concerne les fréquences médiums et aigus quasiment de façon universelle utilisés dans le milieu de la sonorisation de puissance. Pour ce qui est du grave, la taille du pavillon est la plupart du temps prohibitive et cette alternative demeure rare même si on peut notamment citer le modèle d’enceinte « Klipschorn » de « Klipsch » conçu dans les années 1940, qui se sert d’un pavillon dans le grave via l’exploitation des murs de la salle en était mise en encoignure.

Il faut savoir que les premières conceptions de haut-parleur remontent au XIXe siècle. Or, les vrais débuts de l’appareil qu’est le haut-parleur à bobine mobile comme on le connaît depuis presque un siècle (1924) date à laquelle Chester W. Rice et Edward W. Kellogg en conçurent le brevet, arrivant en même temps que l’amplificateur pouvant donner une puissance de un watt pour ce qui est de leur dispositif. Ce dernier qui n’est autre que le Radiola Model 104 doté d’un amplificateur intégré débarqua sur le marché l’année suivante. On peut parler du modèle Rice-Kellogg afin de désigner cette première conception. La paternité se révèle être cependant contestée, des travaux semblables s’étant déroulés dans divers pays comme la France.

Les haut-parleurs se servent encore du même concept de base mais ont très vite pris leur forme définitive. Or, les évolutions sont présentes : par rapport à la conception, en ce qui concerne les matériaux utilisés ou encore avec la présence de tests à l’aide de système informatique afin que les performances soient optimisées. Cela vaut également pour les modèles de grande diffusion.

Sur une longue période, l’usage des haut-parleurs s’est fait par une simple installation sur un baffle plan ou un coffret ouvert à l’arrière (baffle replié). Cependant, une phase primordiale a été surmontée en 1954 grâce à l’américain Edgar Villchur qui a installé un haut-parleur à suspension souple au sein d’un coffret clos de taille restreinte : il s’agit de la méthode de la suspension acoustique. Vendue par le groupe Acoustic Research, le modèle AR 3 a rencontré un énorme succès durant des années.

L’idée d’exploiter l’émission arrière de l’appareil qu’est le haut-parleur date de la fin des années 1920. Le tout premier brevet déposé dans ce but est du à Albert L. Thuras en 1932. Ce concept sera connu sous la dénomination de « bass reflex ». Il s’agit de travaux de chercheurs Neville Thiele en 1961 ainsi que Richard H. Small en 1973 qui marqueront une grande avancée dans la modélisation offrant la possibilité d’une exploitation optimale de ce genre de charge. A tel point que les différents paramètres électromécaniques des haut-parleurs s’avèrent être de nos jours en lien à leur nom sous la dénomination suivante : « paramètre de Thiele et Small » ou « paramètres T/S ».

Les toutes premières chaînes Hi-Fi qui ont été conçues permettaient à l’époque de profiter de disques microsillons, ayant vu le jour dans les années 1950. La toute première enceinte active multi-amplifiée a été pensée et conçue par le français Cabasse en 1958. Pour la conception de l’enceinte à proprement dite, la matière qu’est le plastique est de plus en plus utilisée. Outre ses nombreux points forts, il offre la possibilité d’effectuer des formes complexes se révélant être beaucoup mieux adaptées à un excellent résultat acoustique qu’un parallélépipède, ce qui se révélait être impossible à un tarif raisonnable avec les matériaux classiques.

Comment catégoriser les enceintes ?

Il existe plusieurs genres d’enceintes de monitoring :

Les modèles de proximité : ces derniers sont dédiés à une écoute extrêmement proche, ne couvrant en règle générale qu’une moindre partie du spectre audio (courbe de réponse), avec un net manque au niveau des fréquences basses. Ce modèle se révèle être idéal pour les stations de montage vidéo.

Les modèles de semi-proximité : mises en règle générale à 1,40 mètre de l’oreille et séparés d’un espace d’un 1,80 mètres, ce modèle est idéal pour les home-studios mais également pour les stations de montage vidéo afin d’obtenir des mixages plus profonds.

Les modèles longue portée : ces derniers sont le must du monitoring on les retrouvera essentiellement dans les « grands studio ».

Et enfin, les caissons de basses : ils viendront optimiser les systèmes de proximité ainsi que de semi-proximité dans le but de travailler les plus brasses fréquences et pouvoir concevoir « le son grosse prod. ».

Les deux grandes familles de monitors

Les modèles à Tweeter genre dôme :

 

  • modèles classiques dotés de tweeter ainsi que de haut-parleurs basses fréquences s’avérant être des cônes. En fonction de la gamme, il est possible de profiter d’une grande dynamique et clarté.

enceinte monitoring dome

 

Les modèles à Ruban :

enceinte monitoring ruban

  • le haut-parleur des basses se révèle être un cône, les tweeters s’avèrent être des rubans. C’est un vieux système qui a été remis au goût du jour. Ce type d’enceintes offre une véritable transparence au niveau des aigus surtout adapté au genre

 acoustique comme par exemple le folk ou encore le classique. Cependant, elles manquent de dynamique au niveau des fréquences aiguës à cause du faible battement de ce mécanisme à ruban.

Amplificateur intégré : Un son qui est le plus neutre possible

Une multitude de concepteurs offrent des enceintes de studio amplifiées. L’amplificateur se retrouve de façon directe intégré dans l’enceinte et entièrement adapté au haut-parleur qui la compose dans le but de vous assurer la meilleure qualité sonore possible ainsi qu’une excellente fiabilité.

Vous branchez de façon directe votre source audio : console de mixage, carte son, pc directement sur votre enceinte de studio amplifiée. Si vous recherchez des modèles avec une connectique complète, optez pour les appareils Yamaha qui sont une véritable référence du marché série HS avec notamment les HS5, HS7 et HS8. La finalité des enceintes de studio actives est de proposer un son neutre sans aucune déformation de la musique enregistrée ou captée, dans le but que vous appréhendiez le mieux possible les défauts et qualités afin de pouvoir effectuer au mieux votre mix. Focal concepteur français d’équipement audio, offre une magnifique gamme de moniteurs de studio avec notamment la gamme Alpha Focal dotée d’un très bon rapport qualité/prix.

La taille ainsi que la puissance de vos enceintes de studio

Une enceinte d’écoute studio se révèle être une enceinte dite d’écoute de proximité. Vous n’avez pas forcément besoin de modèle trop puissant afin que l’écoute soit qualitative. Gardez en tête que vous devez choisir la puissance ainsi que la taille de vos moniteurs en fonction de vos besoins mais aussi des dimensions de votre pièce.

Ne prenez pas un modèle trop puissant puisque pour vous restituer le meilleur, une enceinte de studio doit être utilisée en volume précis. De cette façon, un modèle trop puissant situé dans une petite pièce n’offrira pas une neutralité d’écoute pertinente. Une multitude de concepteurs vendent des enceintes munis de HP 5 pouces : cela est parfait pour ce qui est des petites pièces. Voici quelques modèles références en cinq pouces : Focal ALPHA50, M-Audio BX5 Carbon, Presonus ERIS E5, KRK RP5 G3 ainsi que Yamaha HS5.

Pour des espaces un peu plus grands c’est-à-dire à partir de neuf mètres-carré environ ou pour profiter d’un niveau de gras plus important, sélectionnez des haut-parleurs de taille et de puissance plus conséquentes dotés de HP 6,5 ou 7 pouces. Une fois encore, les concepteurs leaders du marché offrent des modèles pertinents : le Focal ALPHA 65, le M-Audio BX6 Carbon, le RKR RP6 G3 ou encore le Yamaha HS7.

Choisir des enceintes monitoring

Les enceintes de votre appareil Macbook (même professionnel) ou de votre iPhone 7 ne s’avèrent pas être des références même si on a affaire à Apple. Il en va de même pour la chaîne Hi-Fi. Le choix des enceintes de monitoring se révèle être essentiel et comme pour la Control Room sa réponse à la fréquence doit absolument être linéaire. Doté d’aigus définis, des basses nettes qui offrent la possibilité d’entendre de façon précise, il faut pouvoir différencier chaque instrument, avoir une grande panoramique ainsi qu’une profondeur avant arrière. Avec juste deux enceintes de monitoring qualitatives, cela est possible.

Nous vous recommandons d’écouter un ou deux morceaux de références sur vos enceintes de monitoring. Prenez des morceaux que vous connaissez parfaitement et que vous aimez. De cette manière, vous devrez entendre différents détails que vous ne percevez pas avec vos modèles classiques. Il s’avère être obligatoire de mixer, de réécouter diverses prises de son ou de masteriser sur de très bonnes enceintes de monitoring.

Monitoring control / Contrôleur de Volume

Qui dit enceintes actives dit contrôleur de monitoring ainsi que gestion du volume des enceintes. Cela se révèle être indispensable si vous n’avez aucune table de mixage et que c’est en numérique que vous mixez. Le choix n’est pas aisé et peut notamment dépendre de divers éléments tels que votre configuration, votre convertisseur, votre carte son ou encore votre sortie numérique ou analogique. Dirigez-vous vers de la qualité. Inutile de posséder une paire d’enceintes à 2500 euros pour un contrôleur à 10 euros.

Faites donc votre choix en fonction de vos besoins, pré-ampli micro ou non et conversion ou non. Méfiez-vous des convertisseurs à bas prix. Faites attention à ne pas prendre plus que ce dont vous avez besoin. Inutile d’acheter des pré-amplis micro ou des convertisseurs si vous avez seulement besoin de la gestion analogique du volume. A tarif égal, vous aurez une meilleure qualité avec ceux en faisant le moins.

Par exemple, testez votre matériel avec des musiques de Radiohead qui sont un mix de dynamique, de clarté et de douceur. Vous pouvez aussi le tester avec le son de Love Song repris par Adèle. Un autre son que nous pouvons vous conseiller pour voir si votre matériel est de qualité est l’album éponyme de RATM. Nous vous recommandons de vous diriger vers une paire d’enceintes actives deux ou trois voies. Il s’agit d’un amplificateur intégré, c’est plus facile, il y aura moins de câblage, aucun souci de compatibilité du couple ampli / enceinte. Bref, les prises de tête seront moins nombreuses et le résultat marchera parfaitement.

Taille

Les enceintes de monitoring ne sont pas pareilles les unes des autres. Cela est notamment du à leur taille qui peut changer. En effet, elle peut s’étaler de cinq à huit pouces. Le choix de la taille de l’enceinte se fait selon le studio où elle va être installée.

Sachez que plus le modèle est grand, plus les basses fréquences s’avèrent être précises. Si le projet est de concevoir de la musique électronique, il faut se munir d’une enceinte dotée d’un speaker d’au minimum huit pouces. Les monitoring les plus demandés sont les suivants : M-Audio BX Carbon, Yamaha HS ainsi que JBJ LSR 3.

Le budget pour vos enceintes

La gamme de tarif change selon le genre d’enceintes :

  • Les modèles premier prix sont situés entre 50 et 150€.
  • Les modèles milieu de gamme situés entre 150 et 450€ l’unité.
  • Les modèles haut de gamme qui commencent dès 450€ et peuvent aller jusqu’à 7000€ pour les modèles d’excellence.

Conservez à l’esprit que vous ne regretterez pas d’investir dans d’excellentes enceintes qui seront les éléments essentiels de votre home studio à partir de cent cinquante euros l’unité c’est-à-dire trois cent euros la paire. Vous pouvez considérer que vous effectuez un très bon investissement pour votre home studio.

Enceintes actives ou passives ?

Il y a deux grandes familles d’enceintes : les haut-parleurs actifs et les haut-parleurs passifs (auxquels s’intègrent les modèles actifs/passifs ou de proximité/distance). Les haut-parleurs passifs demandent un amplificateur alors que les modèles actifs s’avèrent être des moniteurs avec amplificateurs intégrés.

Pour ce qui est du sonore, il n’y a pas de différence. Nous vous recommandons cependant de choisir des enceintes actives à amplification intégrée qui sont plus pertinentes. Effectivement, avec des monitors actifs, vous n’aurez aucun souci à vous faire concernant la puissance et la place de l’amplificateur dans votre home studio. Doté d’enceintes actives, l’usage se révèle être simplifié. Connecté à un câble d’alimentation de 220 Volts ainsi qu’à l’entrée/interface audio, ces dernières s’activent via un bouton on/off et le volume se règle pour sa part sur l’enceinte. En outre, les amplificateurs intégrés au moniteur actif sont idéalement adaptés aux transducteurs (tweeters, boomer, etc.) de l’enceinte.

Vous vous posez toujours la question de savoir si vous devez choisir une enceinte active ou passive ? Afin d’analyser le mieux possible les signaux électriques provenant d’un pupitre de mixage ou d’une interface audio, quasiment chaque moniteur a besoin d’un amplificateur. Cet amplificateur peut être mis dans le haut-parleur lui-même, si vous avez des moniteurs actifs ou utilisés de façon séparée et en externe, à coté de vos modèles passifs. En réalité, la majeure partie des moniteurs s’avèrent être actifs et se servent d’amplificateurs de classe D compact mais on trouve des exceptions. Pour ce qui est du home studio moyen, les moniteurs actifs sont en règle générale nettement plus pratiques puisque vous n’aurez nullement besoin de choisir, de trouver, d’acquérir et d’installer un ampli externe.

Les enceintes de monitoring s’avèrent être les mieux adaptées pour une production en studio. En effet, elles optimisent un rendement fidèle à votre production et permettent d’éviter les distorsions que peuvent concevoir les enceintes Hi-Fi. Pour les personnes audiophiles, la qualité du son émis par ce genre d’enceinte se révèle être agréable.

Qualité ainsi que puissance des enceintes

Pour ce qui est des enceintes de monitoring, la taille n’est pas forcément synonyme de qualité. Si des modèles munis d’un gros boomer offrent la possibilité d’accéder à de basses fréquences, ces dernières peuvent être contre-productives dans un endroit trop petit. La grande puissance des enceintes ira contre l’effet désiré dans une salle trop petite et vous perdriez en conséquence de la précision. Sachez que la puissance de vos enceintes est essentiellement liée au volume jouant sur le rendement.

Si vous êtes dans un petit endroit, nous vous recommandons vivement d’acquérir des modèles 5 ou 6,5 pouces et d’opter pour des enceintes deux voies quitte à vous aider d’un équipement tel qu’un casque pour les basses fréquences. Il se révèle être inutile de vous munir d’enceintes de 300 watts si vous effectuez votre musique au sein d’un appartement, vous n’aurez pas la possibilité de pousser vos enceintes assez fortes pour un rendu sonore correct et précis, sans faire trembler la maison de tous vos voisins.

Au sein d’une grande pièce, un équipement doté d’un haut-parleur de huit pouces ou au-delà possède tout son intérêt sinon le haut-parleur fonctionnera en sous-régime et la distance située entre le point d’écoute ainsi que les haut-parleurs sera trop restreinte. Des haut-parleurs avec beaucoup de watts nécessiteront d’être employés à un certain niveau d’écoute. Inférieur à cela, le réponse en fréquence ne sera pas optimisée. Si votre espace n’est pas traité de manière acoustique, les configurations sont pertinentes : plus ils sont multiples, plus ils pourront rectifier un éventuel souci.

La courbe de réponse en fréquence

La réponse de votre haut-parleur doit être la plus homogène au possible. Il est donc nécessaire d’obtenir un équilibre entre les fréquences hautes, les fréquences moyennes ainsi que les fréquences basses. L’objectif est de disposer une fréquence quasiment plate c’est-à-dire qu’elle est identique peu importe la réponse qu’elle se situe à cinquante kilohertz ou vingt mille. Les haut-parleurs Hi-Fi ont la capacité d’affiner le rendu sonore qui leur est envoyé et c’est dans ce sens qu’elle se différencie des haut-parleurs de monitoring qui quant à eux offrent un rendu fidèle. En résumé, une enceinte de monitoring qualitative doit être capable d’offrir un son sans distorsion, on parle dans cette situation de fréquence linéaire.

La puissance RMS

Il s’agit du critère essentiel afin de choisir une enceinte de monitoring. Cette dernière doit être adaptée à la pièce dans laquelle vous allez travailler. Si vous avez un petit studio, il est recommandé de ne pas choisir d’enceinte de monitoring imposante. Les grands modèles sont prévus afin d’être écouté à plein volume, leur usage dans une petite salle n’offrirait pas un résultat d’exception. Elles sont traduites en Watts et leurs dimensions sont exprimées en pouces. Si vous avez une pièce de quinze mètres-carré, dirigez-vous de préférence vers de modèles de cinq pouces. Si au contraire, vous avez un espace conséquent, tentez les modèles de huit pouces. Si vous omettez de vous attarder sur ce critère, vous prenez le risque de voir le son rebondir dans n’importe quel sens avec un résultat désastreux à la clé.

La bande passante

Il s’agit de la plage de fréquence à partir de laquelle l’appareil pourra répondre dans les basses, dans les graves jusqu’aux aiguës. Dans les basses, la plage de fréquence peut monter jusqu’à 70 Hz ou 50 Hz selon la taille des couleurs de la grande membrane. Dans les aiguës, elle peut atteindre jusqu’à près de 20 000 Hz. Plus la plage de fréquence de votre enceinte de monitoring se révèle être étendue et mieux vous pourrez en jouir. Il faut savoir que l’oreille humaine entend les fréquences présentes entre 50 Hz et 20.000 Hz, mais une enceinte doté une plage de fréquence sonore de 20.000 Hz ne fera qu’optimiser la qualité sonore de votre enceinte.

Et pour le placement des enceintes ?

Le placement des enceintes est un point primordial. Les haut-parleurs doivent effectivement faire un triangle équilatéral afin de profiter d’une image stéréo équilibrée. Pour ce qui est de la hauteur de votre oreille, elle doit se situer entre le tweeter ainsi que le boomer. Nous vous recommandons de ne pas faire l’erreur de mettre vos enceintes de monitoring sur votre meuble de studio ou votre bureau. L’énergie émise par les enceintes va se diffuser de façon efficace dans votre mobilier, en optimisant certaines fréquences mais aussi en faisant caisse de résonance. Or, tout genre de soucis peuvent en découler. Nous vous rappelons que nous souhaitons entendre le son de nos modèles de référence. Tout simplement sur des pieds dédiés mais pas n’importe lesquels pour entendre vos enceintes de référence. Il y a peu de monde qui sait que les pieds ont une influence directe sur le son. Ces derniers ne doivent pas transmettre l’énergie des basses fréquences au sol ou à votre mobilier. Les pieds ou supports vont devoir être imposants, lestés au sable afin d’absorber efficacement l’énergie. N’oubliez pas que ces derniers doivent être aussi découplé au sol. Une possibilité est de mettre les pieds d’enceinte sur une dalle de béton lourde ou quelque chose de robuste ne rentrant pas en résonance.

Votre position de travail dans votre home studio va avoir une influence directe sur le choix de vos enceintes de monitoring. Le placement ainsi que le lieu de diffusion sont essentiels afin de restituer une écoute sans faille. La façon dont vos enceintes sonnent au niveau des basses fréquences se révèle être influencée en majeure partie par la forme de la pièce ainsi que la taille mais aussi par le positionnement. Les fréquences aiguës et médiums seront d’une façon semblable influencée par les matériaux présents dans la pièce ainsi que sur les murs.

Si vous souhaitez coller vos moniteurs au mur (idéal pour les petits espaces), choisissez des auvents en façade plutôt qu’à l’arrière du moniteur dans le but d’éviter diverses perturbations au niveau des graves causées par une mauvaise diffusion des ondes (rumbles). Si vous avez toujours un écran à tube cathodique (CRT), préférez plutôt une enceinte à blindage magnétique. N’oubliez pas de penser au niveau budget à des accessoires pertinents pour le placement de vos enceintes comme par exemple les supports d’enceintes en mousse ou des pieds d’enceinte.

Pour le placement de vos enceintes studio, elles devront être mises de manière symétrique par rapport au milieu de la pièce et se situer de façon idéale à plus de trente centimètres des murs ainsi que des angles. Ce placement des enceintes est conseillé pour des modèles basse-reflex avec évents présents à l’arrière. Certains modèles de moniteurs intègrent un interrupteur dans le but de vous aider à régler la réponse au niveau des basses fréquences afin de composer le positionnement près d’un mur ou d’un meuble.

5 points essentiels à retenir pour votre choix

-La taille des woofers

Beaucoup de modèles de monitoring de studio sont faits d’un tweeter s’occupant de restituer les hauts médiums ainsi que les fréquences aiguës, d’un woofer restituant les fréquences graves et les bas médiums et c’est tout. Plus le woofer est imposant, plus la réponse en fréquence de l’enceinte pourra descendre dans les basses. C’est un point essentiel.

-Le genre d’enceinte

Pour ce qui est d’un home studio, un seul genre d’enceinte est recommandé et c’est ce dernier (enceinte de monitoring de proximité) qui est le plus efficace.

-La plage de fréquences

Une enceinte de monitoring doit être plate sur la totalité du spectre des fréquences audibles (de 20 à 20 000 Hertz). Il faut par conséquent regarder la plage de fréquence reflétant l’intervalle sur laquelle l’enceinte doit être plate. Par exemple, si dans la description d’un modèle, vous voyez qu’il est indiqué « 47 Hertz – 22 000 Hertz » cela signifie que l’enceinte doit être mise sur cette plage de valeurs.

Premièrement, vous devez vous assurer que les enceintes descendent de manière correcte dans les basses. Il faudra que ce soit des enceintes couvrant au moins la plage de fréquence 50 Hertz – 20 000 Hertz. Si les fréquences basses sont fortement conséquentes pour le genre de musique que vous effectuez, une option intéressante sera d’ajouter un subwoofer à vos haut-parleurs.

-Le taux de distorsion (THD)

Le taux de THD est indiqué en règle générale dans les spécifications techniques données par les marques. Ce dernier doit être assez bas sur les enceintes de monitoring pour qu’il ne pose pas de soucis. Il est ainsi préférable de comparer ce taux d’un set d’enceintes à un autre.

-La technologie des tweeters

Les tweeters s’avèrent être des haut-parleurs dédiés aux aigus ainsi qu’aux haut médiums. On trouve deux grands genre de tweeters : ceux à ruban et ceux à dôme. Les derniers nommés sonnent en règle générale d’une façon plus vivante avec un effet d’ambiance optimisé tandis que les modèles à ruban sont plus analytiques et plus précis mais également dans certains cas plus fatiguant à l’écoute. C’est pourquoi si vous désirez vous servir de ces enceintes pour mixer mais également afin d’écouter de la musique nous vous recommandons les tweeters à dôme mais a contrario si la précision du son est essentielle pour vous, tournez-vous vers ceux à ruban.

(FAQ) Foire Aux Questions

Foire Aux Questions (FAQ)

Pourquoi se servir de ce genre d’enceintes ?

Les enceintes de monitoring s’avèrent être des modèles diffusant un son neutre. Elles ne sont pas pensées afin de l’optimiser en lui apportant davantage de chaleur ou de précision. Effectivement, le son ne doit pas s’avérer être coloré quand vous mixez de la musique. Si le son est de qualité avec ces enceintes alors il le sera aussi sur d’autres installations audio.

Puis-je me servir de mes enceintes de studio comme des enceintes classiques ?

Votre public ne risque de pas trop aimer un son neutre. Or, il faut faire attention à la plupart des modèles actifs. Cela veut dire qu’il ne faut pas les connecter sur les sorties de type enceinte d’un amplificateur. Si vous ne mixez pas et que vous désirez une paire d’enceintes qualitatives à un tarif abordable, dirigez-vous vers la catégorie Hi-Fi.

Enceintes actives ou passives ?

Pour ce qui est des modèles passifs, vous aurez besoin d’un amplificateur et pour ce qui est des enceintes actives, cela est déjà intégré. Sachez que les modèles actifs s’avèrent être les plus simples à utiliser.

Combien de pouces ?

La taille de ce type d’enceinte est indiqué en pouces. C’est le format du woofer. De façon générale, plus il est grand, meilleures seront les basses. Cependant, il ne faut pas vous précipiter sur de grosses enceintes. Si votre studio se révèle être de taille moyenne, un modèle de cinq pouces sera alors le plus adapté. Les grands woofers demandent plus d’espace sinon les basses ne seront pas neutres. Afin de pouvoir profiter d’un son neutre, les enceintes dès huit pouces doivent être mises à près de quatre mètres de vos oreilles. Cependant, cela est impossible dans les pièces ayant une taille moyenne.

Un caisson de basses est-il obligatoire ?

Le woofer d’un caisson de basses studio s’avère être plus imposant que celui des modèles conventionnels. C’est pourquoi il garantie une diffusion sans faille des basses. Il se révèle être pertinent de vous doter d’un caisson de basses pour ce qui est de votre home studio. Or, si profiter d’un son neutre est essentiel pour vous, alors ces caissons de basses ne sont pas conseillés pour les home studio ayant une taille moyenne. Puis, vous devrez prendre en compte le genre des musiques que vous mixez. Concernant les musiques électroniques, les basses ont un rôle essentiel mais pour le rock et la pop nettement moins.

Connexions : XLR, JACK, RCA ou bien USB ?

XLR : symétrique, vous n’avez aucun souci d’interférence avec les câbles longs. Cela n’a de sens que si votre table de mixage ainsi que vos câbles sont munis de connexions symétriques.

Jack 6,35 millimètres : la plupart du temps, c’est une entrée TRS symétrique (telle que la XLR). Le câble doit être muni d’une fiche TRS (stéréo). Un câble TS (mono) peut aussi être employé mais dans ce cas le signal ne sera pas symétrique.

RCA : asymétrique, quand les câbles sont courts, cela ne pose pas de soucis. Les outils Hi-Fi ainsi que les tables de mixage DJ sont la plupart du temps munis de ce genre de connexions.

Jack 3,5 millimètres stéréo : idéal afin de connecter un équipement doté d’une sortie mini-jack comme un pc portable ou un smartphone.

USB : choix pertinent si vous ne possédez pas d’interface audio. Le son de la sortie audio d’un pc est la plupart du temps peu qualitative, c’est pourquoi nous vous conseillons de vous servir du port USB afin d’envoyer le signal aux enceintes.

7. 2 ou 3 voies ?

Une enceinte à 2 voies est doté de deux haut-parleurs, d’un tweeter pour les aigus ainsi qu’un woofer pour les graves et les médiums, ce qui est en règle générale suffisant pour les producteurs novices que experts. Une enceinte à trois voies est munie de trois haut-parleurs. Les médiums ainsi que les graves sont diffusés de façon séparée ce qui offre un spectre plus grand. Or, il faut le poser plus loin de vos oreilles afin de profiter d’un son fidèle.

Matériel

Interface audio : une interface propose une meilleure qualité audio que la sortie audio de votre pc. Sur les enceintes à petit tarif, il est possible de l’oublier.

Câbles audio : les enceintes de monitoring sont la plupart du temps proposées sans câble. Il suffit de voir les entrées de vos enceintes puis les sorties audio de vos pc, tables de mixage ou interface. Le plus pratique est que ces dernières soient semblables sinon vous aurez besoin d’un adaptateur.

Pieds : ces enceintes proposent une meilleure projection quand elles sont mises en hauteur, un pied sera donc pertinent.

Isolation : ces équipements sont pertinents afin d’éviter la propagation des vibrations des enceintes.

Comment se présente une enceinte de type monitoring active ?

Il y a un aspect essentiel qui définit l’enceinte de monitoring active : il s’agit de l’amplificateur incorporé. Effectivement, à la différence du modèle de monitoring basique dont l’amplificateur est un matériel externe et distinct, l’amplificateur de l’enceinte de monitoring active demeure interne. En prenant en considération les éléments contenus au sein du coffret, l’enceinte de monitoring active présente un amplificateur qui se positionne entre le filtre ainsi que les transducteurs.

A ce sujet, nous vous signifions qu’il y a deux genres de configuration d’enceinte de monitoring active. Il y a également la version analogique dans laquelle le filtre divise les inductions électriques à hautes et basses fréquences. Ces dernières sont par la suite orientées chacune de leur côté vers des amplificateurs. Pour finir, elles se dirigent vers les transducteurs s’occupant de les changer en énergie sonore.

Dans le deuxième cas de figure, il est question d’un modèle actif numérique. De nos jours, ce sont eux qui sont les plus utilisés. Le son est émis vers l’appareil sous forme numérique. Or, ces derniers temps, d’autres modes d’induction sont apparus. Il y a la transmission par Wi-Fi, par Bluetooth, par Airplay ou encore par DLNA. Ici, l’induction électrique transite par des filtres divisés en fonction du genre de fréquence que l’enceinte peut fournir. En d’autres mots, les fréquences reçues par les filtres ne sont pas transmises en totalité. Elles passent également par des convertisseurs distincts ainsi que des amplificateurs avant d’être changés en son via les haut-parleurs.

Au niveau pratique, que vaut une enceinte de monitoring active ?

En partant du constat que les enceintes de monitoring actives intègrent des amplificateurs, cela veut dire que la mise au point de la sonorisation ne devrait pas causer énormément de soucis. Effectivement, les fils qui, la plupart du temps, étaient un peu partout dans les studios, sont remplacés par ceux des enceintes. Ainsi, il n’est pas forcément obligatoire de chercher un amplificateur permettant de tirer le maximum des transducteurs.

Vous disposerez de plus d’espace et l’usage des enceintes de monitoring sera moins difficile. Tout ceci sans perdre de vue le danger que cela peut être pour les câblages et les réglages pouvant littéralement griller les haut-parleurs pour ce qui est des enceintes classiques. Soulignons également le fait que posséder des enceintes de monitoring permet d’éviter les intermodulations : mix de fréquences car chaque fréquence est traitée de façon séparée.

La précision des ajustement des fréquences de coupures est également un point fort indéniable à mettre à l’actif de ce genre d’enceinte de monitoring. En outre, sachez que le traitement des fréquences reçues s’effectue de façon séparée et offre ainsi la possibilité aux enceintes de concevoir des sons de qualité. Il en résulte par conséquent un ralentissement de l’amortissement des transducteurs.

Le branchement

Nous recevons souvent des interrogations par rapport au branchement d’enceintes de monitoring. Quels câbles dois-je utiliser dans le but de connecter mes enceintes de monitoring à un pc portable ? De quels câbles ai-je besoin dans le but de connecter mon contrôleur DJ sur mes enceintes ? Quel est le but d’une interface audio et comment relier mes enceintes ? Nous traiterons d’exemples d’enceintes de monitoring actives ayant un amplificateur intégré.

Branchement sans interface audio

Dans le but de brancher des enceintes de monitoring sur un ordinateur sans devoir vous servir d’une interface audio, il est possible d’utiliser un câble jack 3,5 millimètres vers deux XLR. Si ce dernier est trop court, sachez qu’il est possible de le rallonger au moyen d’un câble micro classique. Bien sûr, il vous faudra vous munir de deux câbles micro : l’un correspondant à chaque enceinte. Sur le marché, vous trouverez des câbles de diverses longueurs. Un câble jack 3,5 millimètres vers deux fois XLR peut aussi être employé afin de relier vos haut-parleurs de monitoring sur votre équipement DJ.

Console de mixage ou contrôleur DJ ainsi que enceintes d’ordinateur (portable)

Il est aussi possible de diffuser l’audio provenant de votre contrôleur DJ au moyen de la carte son de votre ordinateur portable ou de votre PC. Dans la plupart des cas, c’est une carte son plutôt moyenne, dont la qualité du son n’est pas toujours au rendez-vous. Afin de jouir idéalement de vos fichiers audio, une paire de haut-parleurs de monitoring se révèle être indispensable. Ces derniers peuvent être connectés sur votre contrôleur DJ via la sortie Master. Beaucoup de contrôleurs DJ sont aussi munis d’une sortie Booth pour laquelle il est nécessaire d’utiliser des câbles jack.

Interface audio ainsi que enceintes de monitoring

Une interface audio est une carte son spécifiquement pensée pour les musiciens ainsi que les producteurs. Elle propose des performances sans failles et des possibilités optimales comparées à une carte son classique telle que par exemple des connexions ayant une qualité professionnelle. Sachez qu’une interface audio se voit munie d’une ou plusieurs entrées auxquelles il est possible de brancher divers outils externes comme un micro, une guitare ou bien un synthétiseur. Dans la majorité des situations, les entrées sont de genre jack 6,35 millimètres, RCA ou XLR. Les sorties vous offrent la possibilité de connecter vos enceintes de monitoring et sont de genre jack 6,35 millimètres ou RCA. Signalons qu’une interface audio propose aussi des sorties XLR. Un connecteur XLR a l’avantage d’être solide comparé aux connecteurs susmentionnés.

N’oubliez pas le casque monitoring !

Il y a deux genres de casques de studio : les modèles fermés et les modèles ouverts ou semi-ouverts. On se sert en règle générale du casque fermé pour l’enregistrement de pistes et du casque ouvert pour ce qui est du mixage.

Le casque fermé permet d’isoler le son et de ne pas être dérangé par les bruits parasites autour de vous. Ce genre de casque est à choisir pour la prise de son téléphone comme pour l’enregistrement d’une voix de chant afin d’éviter le retour de son du casque au sein du microphone.

Pour ce qui est du casque ouvert et semi-ouvert, il propose une distorsion moindre du son, une résolution linéaire et fidèle des fréquences musicales. Ce genre de casque est à choisir afin de travailler votre musique, surtout en partie mixage.

Les audiophiles ainsi que les ingénieurs du son choisissent souvent la solution du casque ouvert. Ils permettent au son d’entrer et de sortir via les écouteurs et propose normalement un son naturel ouvert et précis. L’image stéréo est plus grande et la profondeur plus conséquente. Pour le mastering et le mixage, les modèles ouverts donnent des sensations identiques à des enceintes de monitoring.

Conclusion

Il est logique que posséder des bonnes enceintes afin de faire du son est essentiel. Énormément de gens préfèrent acquérir un super micro ou un nouveau plug in. Or, si il est impossible d’entendre correctement ce qui est enregistré, ce que l’on mixe, il est possible de tout simplement bousiller le son du super micro ce qui serait regrettable. Les enceintes de monitoring sont ainsi essentielles afin de travailler dans de bonnes conditions. Ainsi, si vous désirez travailler sérieusement, vous comprendrez que choisir du matériel de qualité est essentiel. N’oubliez pas de vous attarder sur les critères de la taille, du design, de la puissance ou encore du rapport qualité/prix avant d’effectuer votre choix d’enceinte monitoring.

monitoring enceintes studio